Accueil » Mon dentifrice maison, testé et approuvé !

Mon dentifrice maison, testé et approuvé !

Atelier dentifrice maison

Je fabrique mon dentifrice !

Voilà maintenant plus de six mois que j’ai participé à un atelier de fabrication de dentifrice maison. Grâce à VALODEA, le syndicat départemental en charge du traitement des déchets ménagers, j’ai appris à fabriquer un dentifrice zéro déchet ou presque. 
Et qui, en plus, fonctionne extrêmement bien ! Plus de six mois à ne me brosser les dents régulièrement qu’avec cette nouvelle mixture. Et bien, je ne suis vraiment pas déçue !

VivrArdenne - Dentifrice maison

VALODEA, qui c’est ça ?

VALODEA, c’est une structure unique. ♻️ C’est notre syndicat départemental en charge du traitement de nos déchets ménagers à nous dans les Ardennes. Toutes les collectivités ardennaises qui avaient la charge des déchets ménagers et de leur collecte se sont regroupées sous un seul et même pavillon : VALODEA. 

VivrArdenne - Dentifrice maison

Son objectif ? Réduire le coût de la gestion de nos déchets en optimisant au maximum. 🎯 Toutes les infrastructures départementales se sont réunies, elles aussi, pour aider VALODEA dans son action. Les deux sites d’enfouissement du département, les plateformes de compostage et même le centre de tri des déchets recyclables, inauguré en 2014, sont maintenant à la disposition du syndicat. 

Mais l’un de ses objectifs les plus importants, c’est la com-mu-ni-ca-tion ! 📣 Sensibiliser les ardennais au recyclage de leurs déchets. Et surtout à leur faire prendre conscience de la nécessité d’agir pour les générations futures.

Le message est simple, jetons moins et trions mieux !

VivrArdenne - Dentifrice maison

Grâce à leur équipe jeune et dynamique, ce syndicat mène une réelle politique de réduction des déchets. L’une de ses actions est de mettre en place des ateliers “Zéro Déchet” gratuits et accessibles à tous lors de grosses manifestations tel que le Cabaret Vert ou la Plage Ducale.

Même que dernièrement, ils ont fait venir Béa Johnson en conférence au cinéma Métropolis de Charleville, c’était blindé !

VALODEA, un syndicat que tous devraient nous envier !”

Pourquoi fabriquer son propre dentifrice maison ?

Et bien je dirai pour les mêmes raisons que je fabrique déjà mon gel douche maison et que je tente tout ce qu’il est possible de faire avec les lessives maison, comme la lessive au lierre.

VivrArdenne - Dentifrice maison

Reprenons ensemble seulement 5 éléments chimiques controversés composant la majorité des dentifrices ou autre produits cosmétiques industriels habituels. 

Juste 5 comme ça, mais sachant qu’il en existe largement plus ! 

Le Laurylsulfate de sodium (SLS ou E487)

VivrArdenne - Dentifrice maison

C’est un détergent et tensioactif qui permet de faire mousser les produits cosmétiques. Il n’est pas déclaré comme un élément cancérigène mais peut causer des affections de la peau et des aphtes. Mais il ne coûte pas cher, du coup… on en retrouve dans la mousse à raser, les savons, les dentifrices les bains moussants, etc…

Le Triclosan

VivrArdenne - Dentifrice maison

Présent dans les déodorants, les savons, les solutions hydro alcooliques, etc.. C’est un cancérigène et un perturbateur endocrinien et de la microbiote de l’intestin. Évacué par les urines, il se retrouve dans les eaux usées et contamine l’environnement et les animaux marins. Bref, une vrai m…. que l’on retrouve encore aujourd’hui à peu près… partout !

Le Polyéthylène et les Copolymer
(PVM ou MA)

VivrArdenne - Dentifrice maison

Attention âmes sensibles s’abstenir ! Il s’agit de plastique simple et peu cher à fabriquer ! Qu’il soit sous forme solide (emballages plastiques, flacons, bouteilles…), ou sous forme liquide (additif alimentaire E914) il est aussi beaucoup utilisé dans la production du dentifrice industriel. Il permet d’épaissir rapidement les pâtes sans payer trop cher sa fabrication.

Le polyéthylène glycol ou PEG

VivrArdenne - Dentifrice maison

C’est un épaississant et un gélifiant. on le retrouve là encore dans les produits cosmétiques tels que les crèmes hydratantes, les lubrifiants intimes, les savons liquides, le dentifrice… Mais aussi comme solvant pour les encres d’imprimantes et les billes de paintball. 

Aller, le p’tit dernier pour la route !

Le Dioxyde de titane ou CI77891

VivrArdenne - Dentifrice maison

Présent à la base dans la nature, on le fabrique maintenant industriellement. Il s’agit en fait du pigment blanc aussi utilisé comme opacifiant pour les peintures. Le E171 va enfin être interdit dans l’industrie alimentaire cette année en France. Ailleurs, il continuera de pigmenter les chewing gums, les fromages industriels, le papier ou encore la céramique ! 

Je sens que je vous ai donné envie avec ces dernières lignes hein ?
Ben moi en tout cas ca m’a largement donné envie de changer mes habitudes.
Je prends maintenant le temps de fabriquer mes propres produits cosmétiques.

L’atelier dentifrice maison qui tombe à pic !

Il fait à peu près beau en cette fin juillet 2019, à Charleville, l’opération “Plage Ducale” bat son plein. Pour occuper petits et grands lors des congés d’été, plein d’activités outdoor sont à essayer sur la plus belle place des Ardennes. 

Mais comme on est pas fou non plus en Ardenne, on prévoit toujours des solutions indoor… juste au cas où… il pleuvrait ! Ce qui n’arrive bien évidemment jamais en été ! 🤥 

VivrArdenne - Dentifrice maison

L’Exposition “Une Ardenne 3 pays” est une occasion rêvée pour organiser à l’abri des activités en accord avec les valeurs de la Marque Ardenne. Naturalité, terroir, contes et légendes… C’est donc dans ce cadre que nous allons fabriquer notre dentifrice maison !

Là aussi 5 ingrédients ! Mais beaucoup plus naturel que les précédents !

Du carbonate de calcium ou blanc de Meudon

VivrArdenne - Dentifrice maison

Matière minérale, le carbonate de calcium, aussi connu sous l’appellation de blanc de Meudon (90% de carbonate de calcium et 10% d’Argile) est un composé majeur des calcaires comme la craie ou le marbre.

Il constitue aussi la principale matière de la coquille de l’escargot et des animaux marins mais aussi le corail.

On le connait mieux sous la forme de tartre qui se dépose à la sortie des robinets ou au fond de la bouilloire.

Chez nos voisins belges, vous le trouverez sous le nom de carbonate calcique.

De l’argile verte

VivrArdenne - Dentifrice maison

Roche sédimentaire tendre à grains très fins, elle est issue de l’altération de diverses roches. Elle a la particularité d’être à la mode quand elle est sèche, et plastique lorsqu’elle est mouillée.

Minéral médicinal connu depuis des millénaires, elle est encore utilisée dans de nombreuses cultures pour ses nombreuses propriétés. La richesse de ses minéraux lui confère de multiples vertus naturelles déjà connue des chinois, des grecs et des romains. Qu’elle soit verte, rouge et blanche, les progrès de la science n’ont fait que confirmer ses divers bienfaits.

De l’eau

VivrArdenne - Visite Brasserie Orval
VivrArdenne - Dentifrice maison

Ben elle est juste indispensable à la vie sur Terre quoi !

De l’huile de coco (mouais)

Alors là, je mets un bémol. Éthiquement parlant, elle n’est pas si blanche cette huile !

VivrArdenne - Dentifrice maison

Elle est aussi appelée huile de coprah ou huile de coco désodorisée, quand elle est extraite à partir de la chair du fruit séché. Cette huile végétale est fabriquée à partir de l’albumen de la noix de coco.

Elle possède aussi de nombreuses vertues en cosmétiques tels que des effets anti-bactérien, anti-inflammatoire ou encore anti-oxydant.

Elle peut cicatriser les plaies et les brûlures et permet même de lutter contre le vieillissement de la peau. D’après certains scientifiques, elle permet aussi de détruire le Streptococcus mutans, une bactérie qui colle aux dents et qui s’attaque à l’émail. D’où l’utilité de son utilisation pour le dentifrice maison. 

Le bémol, je le mets sur le fait que cette huile est de plus en plus à la mode ces dernières années. Les médias et les lobbies ne jurent plus que par elle. Mais elle vient de loin et son bilan carbone est loin d’être nul ! Sans parler du bien être animal des singes, les macaques à queue de cochon, utilisés pour la récolte. Arrachés à leur environnement, entraînés dans des centres spécialisés, ils resteront enchaînés le restant de leur vie. A l’heure où on parle de plus en plus de bien être animal et de véganisme…

Pas si éthique que ça l’huile qui sent si bon l’exotisme !

De l’huile essentielle de menthe (facultatif)

Les huiles essentielles sont connues depuis l’Egypte. On trouve des textes mentionnant l’utilisation d’huiles fines sur des papyrus égyptiens datant de 2 800 ans.

Les civilisations indienne et chinoise les emploient autant en soins cosmétiques que thérapeutiques. 

Attention à ne pas utiliser l’huile essentielle pour un dentifrice maison conçu pour des enfants et des femmes enceintes.

La recette du dentifrice maison proposée par VALODEA

VivrArdenne - Dentifrice maison

Les ingrédients

  • 30 grammes de carbonate de calcium
  • 5 grammes d’argile verte
  • 10 mL d’eau 
  • 2,5 grammes d’huile de coco
  • 10 gouttes d’huile essentielle de menthe verte ou de menthe poivrée.

Les ustensiles 

  • bol en inox ou en verre
  • balance
  • cuillère à café
  • cuillère à soupe
  • moule en silicone type cannelé
VivrArdenne - Dentifrice maison

La recette du dentifrice maison

1 – Peser l’argile, le carbonate de calcium, l’huile de coco et l’eau.

2 – Mélanger ensemble le carbonate de calcium et l’argile verte.

3 – Ajouter doucement l’eau et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte

4 – Ajouter l’huile de coco et bien mélanger. (Si la pâte est solide, la réchauffer un peu)

5 – Ajouter l’huile essentielle (laisser refroidir la préparation pour ajouter l’huile)

6 – Déposer la pâte dans le moule à l’aide d’une cuillère.

7 – Placer au congélateur pendant deux heures

8 – Laisser sécher au minimum 48 heures

VivrArdenne - Dentifrice maison

Mon avis sur cette recette de dentifrice maison

J’adore ! Cet atelier m’a officiellement convaincue à ne jamais revenir en arrière. Je peux vous le dire, le dentifrice industriel c’est fini chez moi !

En discutant avec l’animatrice de l’atelier, je lui ai fait part de mes arguments sur l’huile de coco. Selon elle, les controverses sur cette huile n’étaient manifestement pas un problème.

Alors oui c’est sûr, je bois du café qui vient de loin aussi et qui n’a pas un bilan carbone neutre, mais…

Bref.. Je pense qu’il y a encore du chemin avant une réelle prise de conscience ; même dans des organismes autant engagés dans la protection de l’environnement !

Donc en discutant avec l’animatrice, j’ai compris que l’huile de coco ne servait qu’à lier l’ensemble de la préparation et à la rendre solide. Or ma préparation n’est pas restée bien longtemps solidifiée. Elle est vite revenu à l’état de poudre. Cela dit, ce n’est pas un problème, il suffit juste de tremper sa brosse à dents dans la mixture. 

Du coup, je pense améliorer un petit peu la recette, en supprimant purement et simplement cette huile que je ne veux plus voir dans mon quotidien. Etant arrivée au bout de ma préparation, je vais continuer d’en fabriquer. Il me nettoie correctement les dents, les blanchit juste ce qu’il faut. 

Bref, une réelle réussite cet atelier !

VivrArdenne - Dentifrice maison

  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison
  • VivrArdenne - Dentifrice maison

Les articles pour toi…

VivrArdenne

“Zéro Déchet”

Devenir Zéro-Déchet ! Une démarche à la mode aujourd’hui qui vise à diminuer la production de déchets. Et en matière…
Lire

🌿 Partager 🌿